Seigneur de la seigneurie Ste-Marie. En 1669, le gouverneur Courcelles lui (habitant de Cap-de-la-Madeleine) concède le fief Ste-Marie pour y travailler incessamment. La traite des fourrures et le commerce de l’eau de vie demeurent la motivation principale. Il exerçait ses activités auprès des trafiquants et des Amérindiens. Il fut d’ailleurs condamné. Lieu inconnu naissance, il décède le 25 décembre 1706.