Marchand, fonctionnaire, homme politique. Il fut le 1e député du comté de Champlain. Il mit sur pied à Sainte-Anne-de-la-Pérade un commerce de bois florissant qui lui assura une confortable aisance. En 1829, le Parlement du Bas-Canada adoptait la loi sur les écoles de syndic qui prévoyait l’élection de syndics dont le rôle serait d’administrer les écoles dans chaque localité. On choisit Dorion pour remplir cette fonction à Sainte-Anne-de-la-Pérade. Né vers 1789 à Québec, il décède le 12 septembre 1850 à Drummondville, Bas-Canada.