Pamphile_Real_Du_Tremblay

Né à Sainte-Anne-de-la-Pérade, le 5 mars 1879, Pamphile-Réal est le plus jeune fils de Pamphile PV Du Tremblay et Clémentine Dufort.  Après des études aux séminaires de Trois-Rivières et Nicolet, il étudie le droit aux universités Laval et McGill. Il est admis au barreau du Québec en 1901 et s’établit à Montréal.    En 1917, il est élu député libéral fédéral dans Laurier-Outremont. En 1925 il est nommé conseiller législatif du Québec dans la division de Sorel et en 1942, il est nommé sénateur libéral de la division de Répentigny (1).  En 1907, il épouse Angéline Berthiaume, fille de Trefflé Berthiaume  propriétaire du journal La Presse. De 1915 à 1932, il est co-directeur de ce journal  et il en sera le président de 1932 jusqu’à sa mort en 1955.  En 1922, il participe à la création de CKAC la première station de radio francophone en Amérique du Nord.   Très visionnaire, il finance  la station VE9EC  qui des 1931 diffuse, à partir des locaux de CKAC, des émissions de télévision. Ces télédiffusions persistent jusqu’en 1933 malgré le nombre très restreint de téléviseurs à cette époque (2).    Au fil de sa vie, M. Pamphile-Réal Du Tremblay sera tour à tour : directeur de la Canadian Forestery Association, vice-président  de la société canadienne de la Croix-Rouge, Gouverneur de L’Hôpital Notre-Dame de Montréal et nommé Chevalier de la Légion d’Honneur.   À son décès en 1955, il est reconnu comme l’un des Canadiens français les plus fortunés de son époque.       Quelques années après le décès de son époux, Angéline Berthiaume lance «La Fondation Berthiaume-Du Tremblay »  dont le but principal est d’améliorer la qualité de vie des gens du 3e âge.  Parmi ses grandes réalisations, figure La Résidence Berthiaume-Du Tremblay sur les bords de la Rivière-des-Prairies à Montréal. (3)        Sources : 1-Répertoire du patrimoine culturel du Québec     2-  BANQ : Journal La Patrie 8 septembre 1952  »L’avènement de la télévision »        3- Documents d’archives familiales de M. Gaston Du Tremblay.